LA NYONUFIA : UNE IMAGE FEMININE DANS LA STRUCTURATION POLITIQUE DES EWE DU SUD-OUEST DU TOGO DU (XVIIIE AU XIXE SIECLE) – THE NYONUFIA: A FEMININE FIGURE IN THE POLITICAL STRUCTURATION OF THE EWE PEOPLE IN THE SOUTHWEST REGION OF TOGO FROM THE XVIII TO THE XIX CENTURY.

LA NYONUFIA : UNE IMAGE FEMININE DANS LA STRUCTURATION POLITIQUE DES EWE DU SUD-OUEST DU TOGO DU (XVIIIE AU XIXE SIECLE) – THE NYONUFIA: A FEMININE FIGURE IN THE POLITICAL STRUCTURATION OF THE EWE PEOPLE IN THE SOUTHWEST REGION OF TOGO FROM THE XVIII TO THE XIX CENTURY.

Nanbidou DANDONOUGBO*
Résumé :
Dans l’organisation politique des communautés éwé installées au sud-ouest de Notsè suite à l’exode,
la reine mère connue sous le titre de Nyonufia joue une fonction essentielle. En tant qu’image des
femmes devant les responsables politiques du village et devant les divinités tutélaires, elle assiste au
conseil du village et prend part aux rencontres religieuses qui sont des volets essentiellement réservés
aux hommes. Cette présence féminine tire ses origines des contacts entre les Ewé de l’ouest et
les Akan suite à deux invasions successives. La position des femmes éwé du sud-ouest du Togo
diffère de celle des autres groupes éwé installés au Sud et à l’Est aux origines identiques. La conception
traditionnelle selon laquelle « Nyonu me do va dido», qui met l’accent sur la particularité de la
constitution physique de l’homme le plaçant nettement au-dessus de la femme, ne peut plus être
adaptée à la position des femmes éwé du sud-ouest du Togo. À partir d’une démarche méthodologique
basée sur la recherche documentaire, l’observation de terrain et les entretiens avec les
personnes ressources, le présent article vise à ressortir les critères d’exercice de la fonction de
reine-mère ainsi que ses implications dans l’organisation politique des Ewé du sud-ouest du Togo.
Les résultats du travail montrent que des critères sous-tendent l’exercice de la fonction de reine-mère
et la présence de cette dernière contribue au développement des villages.
Mots clés : Ewé de l’ouest (Togo), Akan, femme, implications, politique.

Abstract :
In the political organization of Ewe communities established in the southwest of Notse following their exodus, the queen mother known by the title Nyonufia plays an essential function. As a representative of women before the political figures of the village and before the tutelary divinities, she is present during the council of the village and she takes part in the religious meetings which are essentially reserved flaps for men. This feminine presence takes its origins from the contacts between the Ewe people from the West and the Akan people after two successive invasions. The position of Ewe women from the southwest region of Togo differs from that of the other Ewe groups established in the Southern and in the Eastern parts but all from identical origins. The traditional conception according to which « Nyonu me do va dido »1 can no more be adapted to the position of Ewe women of the southwest of Togo. From a methodological gait based on a documentary research, on field observation, upkeeps with resource people, the present article seeks to show that the presence of the woman figure in the political organization of the southwest region of Togo is a result of the Akan

RSS-PASRES N°23 DANDONOUGBO

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *