« N’AN LAARA, AN SAARA »1 « Si nous nous couchons nous sommes morts »

« N’AN LAARA, AN SAARA »1 « Si nous nous couchons nous sommes morts »

BAMBA ASSOUMAN*
Résumé :
Dans leur ensemble, les Africains sont insatisfaits de l’état de sous-développement de
leur continent qu’ils imputent, dans une large mesure, à la manière dont les États sont gérés. Ils
dénoncent la mauvaise gouvernance des dirigeants et se mettent à la recherche des voies les
meilleures pour l’améliorer qualitativement. Ce qui fait que la plupart des intellectuels se
dédoublent de politiciens pour donner une impulsion forte à leur idéal d’États africains bien
administrés, développés et dignes. C’est dans cette perspective que s’inscrit la formule malinké
« n’an laara, an saara » de l’historien-politicien burkinabé Joseph Ki-zerbo qui appelle à un
combat continu de soi sur soi pour l’avènement d’un soi africain nouveau. Les méthodes de
gestion de ce nouvel Africain doivent se fonder sur les valeurs d’humanisme et de solidarité de
l’ubuntu de la culture traditionnelle bantoue.
Mots-clés : Développement, Identité culturelle, Intégration, Politique, Solidarité, Ubuntu.

Abstract :
Broadly speaking, Africans are dissatisfied with the state of underdevelopment of the
continent which they attribute, to a large extent, to the way their states are managed. They
denounce the poor governance of their leaders and they start looking for the best ways to
improve it qualitatively. As a result, most of the intellectuals have become politicians so as to
give a strong impetus to their ideal of the well administered, developed and worthy African
state. It is in this perspective that the Malinke formula “n’an laara, an saara” of the Burkinabe
politician and historian Joseph Ki-zerbo fits. It calls for continued fight of onself on oneself for
the advent of a new African self. The management methods of the new African must be based
on humanism and solidarity values or the Ubuntu of the traditional Bantu culture.
Keywords : Development, Cultural identity, Integration, Politics, Solidarity, Ubuntu.

BAMBA Assouman

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *