POURQUOI L’AFRIQUE EST-ELLE A L’ARRIERE DU PELOTON DES NATIONS DU MONDE ? UNE TENTATIVE D’EXPLICATION HISTORIQUE

POURQUOI L’AFRIQUE EST-ELLE A L’ARRIERE DU PELOTON DES NATIONS DU MONDE ? UNE TENTATIVE D’EXPLICATION HISTORIQUE

SIMON-PIERRE EKANZA*
Résumé
Malgré tant d’années de lutte acharnée pour les faire disparaître, l’Afrique continue de
traîner après elle cette cohorte de calamités qui, loin de se dissiper, prospèrent au contraire au fil
des ans et enfoncent progressivement le continent dans une misère de plus en plus noire. Il m’a
paru donc nécessaire de tourner le regard vers le passé pour décrypter cette dérive de l’histoire
africaine ? Peut-on rendre compte « de ce renversement originel fondamental, qui fit pendant des
milliers d’années de l’Afrique le berceau de l’humanité, mais d’une humanité qui paraît dans
l’histoire s’être « développée » – au sens technique et économique du terme – continûment
ailleurs plus ou moins aux dépens du continent qui la vit naître » ?
Mots-clés : Afrique, Egypte, histoire, humanité, Pharaonique, sapiens.

Abstract
Despite years of hard struggle to make them disappear, Africa continues to lag after her
cohort calamity, far from dissipating, thrive on the contrary over the years and gradually
penetrate the continent in misery ever darker. It necessary seemed to turn our gaze to the past to dicipher the drift of African history? is it possible to make « original account this fundamental
reversal, which made for thousands of years in Africa the cradle of humanity. But a humanity that appears in history have » developed « – to the technical and economic level – otherwise more or less continuously and the expense of the continent that have seen it birth « ?
Keywords : Africa, Egypt, history, humanity, Pharaonic, sapiens.

SImon-Pierre EKANZA

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *